Les impacts du travail à distance sur la santé

Dans le contexte de la pandémie, le domicile de nombreux travailleurs est brusquement devenu leur lieu de travail.


Le travail à distance, qui n’est pas sans comporter des avantages, fait naître des questionnements à l’égard d’une foule de sujets en droit du travail : implications juridiques du télétravail, respect de la vie privée, surveillance de la navigation sur Internet, ergonomie du poste de travail et gestion de la performance à distance n’en sont que quelques-uns.


Également, le salarié peut vivre une souffrance psychologique par rapport au travail 100% à distance. En ce qui a trait plus particulièrement aux défis que pose le télétravail en matière de « charge de travail », l’Institut National de Santé Publique du Québec (INSP) identifie certains facteurs pouvant avoir un effet défavorable sur la santé psychologique comme:

  • La transformation partielle ou complète des activités de travail qui nécessite l’acquisition de nouvelles connaissances technologiques;

  • L’augmentation possible de la charge physique et mentale du travail en raison de la transformation des mandats et des tâches et des apprentissages rendus nécessaires; la perte de temps occasionnée par le manque d’accès à des outils adéquats pour bien faire le travail;

  • Le risque de l’hyper-connexion au travail (ex. : téléconférences en continu, téléphone cellulaire constamment ouvert, demandes courriel ou autres qui arrivent à des heures inhabituelles) …

Plusieurs actions sont donc à considérer pour veiller à la santé et à la sécurité de vos employés.

  • Pratiquer les premiers soins psychologiques : en ce qui concerne vos employés et bénévoles, mieux vaut prévenir que guérir! Soyez vigilants aux signes avant-coureurs. Plusieurs tests existent pour détecter un salarié qui présente des signes de détresse psychologique. Par exemple : le Test d’Inventaire de Burnout de Maslach (MBI), le questionnaire CAST (Cannabis Abuse Screening Test), le questionnaire de SIEGRIST (questionnaire stress et risques psychosociaux au travail).

  • Rester à jour sur la législation et les nouvelles jurisprudences. Pour cela, plusieurs outils existent telle que la Société québécoise d'information juridique (SOQUIJ). La SOQUIJ publie la jurisprudence des tribunaux et organismes du Québec et offre, avec les banques de données AZIMUT, un outil de recherche à haute valeur ajoutée.


Source :

SOQUIJ, avril 2021, Adoption de mesures de protection contre la COVID-19 en milieu de travail: légitimité et conséquences du non-respect.

Ordre des CRHA, avril 2021, Télétravail en contexte de pandémie et lésions psychologiques

Ordre des CRHA, L’impact de la crise sanitaire actuelle sur la durée du préavis de fin d’emploi (ordrecrha.org)